Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

dimanche 26 juillet 2015

La femme et la beauté en 1966 : épisode 1

A partir de « La nouvelle encyclopédie de la femme » par Fernand Nathan


Il y a peu j’ai mis mon nez dans un placard chez mes parents... et coincé dans une pile de livres, j’ai trouvé ce magnifique bouquin.

Bon c’est juste un pavé de 2-3 Kg de 35 par 24cm !


Comme quoi en 1966 les femmes avaient beaucoup à apprendre… On les prenait pour de pauvres cloches !?
C’est au départ la réflexion que je me suis faite, c’est mon coté MLF*  comme on disait à cette époque !

Mais à cette remarque quelque peu désobligeante, mon esprit a rapidement fait le contrepoids :
1)   elles avaient sans doute besoins d’apprendre comme nous 50 ans après!
2)   les livres étaient l’un des modes de communication les plus répandus à l’époque (maintenant on a en plus les réseaux sociaux).
Finalement, la femme reste une femme quelque soit le temps… et l’homme ?

Revenons à ma découverte de l’été 2015 : 60 pages sur 330 consacrées à la beauté par J.Lannoy (sais pas qui c’est ! mais suis sûre que derrière le J. se cache un homme… Comme si en ce domaine ce sont eux- les hommes qui ont la bonne parole – MLF qd tu me tiens !)
Je ne vais pas vous en faire un résumé mais extraire les passages les plus intéressants à mon sens, et les commenter.

Qu’est ce que la beauté ?
"Un ensemble harmonieux de traits et proportions."

Premier postulat : La beauté  repose sur la santé
Bingo! Moi je dis pareil !
"Le corps humain est un tout dont chaque dérèglement intérieur se répercute en surface.
Quand la beauté souffre (j’adooore ce concept !) il faut rechercher une possible origine organique du mal."
Et là on annonce :
- "qu’un teint terne, brouillé peut traduire un mauvais fonctionnement du foie ou de la vésicule biliaire.
- une peau déshydratée, un trouble des ovaires ou de la thyroïde.
- une pilosité excessive un excès de sécrétions surrénales.
Et de conclure : si les traitement locaux ne suffisent pas à améliorer  « l’état de beauté » (j’adooore), il faut dépister puis traiter la déficience de santé responsable."

On savait encore que le dehors est la fenêtre sur le dedans !!!! Que cela peut ne servir à rien de s’occuper du dehors si on néglige le dedans. On le savait encore !!! On l’a perdu pour beaucoup d’entre nous, pendant 40 ans, et le redécouvrons depuis le début de ce siècle… Ca me rappelle une chanson enfantine : 3 pas en avant 2 pas en arrière, 1 pas sur le coté , 1 pas de l’autre coté les pommes faisaient roulies roulies les pommes faisaient  roulas roulas…  Bref ça n’avance pas vite !!!!

Bon un avant gout du deuxième postulat???

Deuxième postulat : Une alimentation saine
"Nous sommes littéralement ce que nous mangeons puisque les cellules de notre corps se renouvellent intégralement en 7 ans  (j’ai pas vérifié de nos jours ce qu’on en pense), à l’exception des cellules nerveuses, et que les nouvelles cellules se constituent avec les aliments consommés." J’adooore car j’aime expliquer qu’on est nos cellules, qu’on est notre peau que l’on fait UN !

Et là, petite leçon d’alimentation en corrélation avec la peau, simple mais qui repose les bases,  donc efficace :
- "les protides servent à réparer ou construire les tissus. Si on en consomme pas assez les muscles se ramollissent et donc pour le visage et le cou la conséquence c’est l’apparition de rides". N’est-on pas en train de réaliser, actuellement, que les personnes âgées qui en mangent moins voient leur masse musculaire diminuer exagérément!

- "les glucides non brûlés se transforment en tissus graisseux". Bon ça d’accord! Là on s’en souvient bien! Par contre depuis, on a démontré qu’en plus, ils rident car il dénature le collagène (phénomène appelé glycation). Avis aux gourmandes : Sucre = gras sur les fesses (cellulite)  et peau plissée  (rides) et ramollie qui pendouille  (perte de la fermeté) !

- "les lipides consommés en trop grande quantité sont facilement stockés par l’organisme sous forme de capitonnage graisseux. Toutefois si l’on n’en mange pas assez la peau devient sèche et perd sa fraîcheur."  On pense encore çà. Si on veut de belles cellules il faut manger du « bon gras » !

A suivre les postulats sur l'air, le sommeil et les exercices... l'A.B.C de la beauté!!!! etc.


Soyez généreux avec votre peau...

Aromatiquement!



* MLF : Mouvement de Libération de la Femme