Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

lundi 23 novembre 2015

Rappel : Pourquoi un conservateur?


Les conservateurs sont à la fois antimicrobien , c'est le but de leur utilisation ds les produits, et terriblement dangereux... 



Ils sont donc l'objet d'une liste réglementaire d'appartenance de 56 molécules avec des limites d'utilisation. 

Rappel de la définition légale du règlement 1223/2009 ( article 2 ) :
Ce sont des substances destinées à empêcher le développement de micro-organismes dans le produit cosmétique.

Contaminations de 2 crèmes après 2 semaines à température ambiante...

Les % des conservateurs se font sur le total de la formule indépendamment du % d'eau ds le produit. Bien-sûr, plus il y a d'eau plus il y a un risque microbien, mais plein d'autres substances présentes ds le produit (quelque soit leur nature chimique) peuvent favoriser la contamination. Par exemple, les gélifiants, les acides aminés, les protéines, les sucres, les corps gras... Bref, presque tous les ingrédients utilisés!

Donc, la quantité d'eau n'est pas un critère limitant pour estimer le % de conservateur à introduire. Les germes peuvent être présents ds le produit en quantité suffisamment grande pour provoquer des dégâts cutané ou oculaire ( infections, mycoses, irritations, allergies ) sans pour autant qu'ils soient visibles ( genre apparence trouble ou lit de moisissure type roquefort...). Et le pire! c'est que si des germes pathogènes genre Staphylocoque doré ou Escherichia coli atterrissent ds le produit stocké à température ambiante, cela serait dramatique pour la santé. 

L'autre critère à prendre en compte c'est qu'en cosmétique maison, on ne peut faire de tests de prédiction de l'efficacité du conservateur liée à sa concentration d'utilisation. On ne sait donc pas à l'avance si il va être efficace pendant toute la période d'utilisation...
Dc ds le doute on privilégie la sécurité / santé:
  • On met une juste dose. 
  • On consomme rapidement son cosmétique.
  • On fabrique de petite quantité.
  • On stocke son produit au frais!!! 

Ca tombe bien c'est l'hiver....

PAO maximale


Aromatiquement!

Soyez généreux avec votre peau....

dimanche 25 octobre 2015

Qui suis je?!

Si vous n'avez pas lu mon profil...



Je m'appelle Christine Chostakoff et je suis formatrice en cosmétique naturelle depuis début 2010. 


Formation cosmétique naturelle pro



Je fais des formations, que j'appelle, longues sur 1/2/3/4/5... jours. Elles sont techniques : 
- en biologie cutanée et capillaire, 
- en galénique cosmétique, 
- en réglementation, 
- en esthétique, 
- en évaluation sensorielle tactile ou olfactive des ingrédients, 
- en formulation,
- en direction d'atelier. 
Je forme les formateurs d'atelier! Autrement dit de la formation cosmétique pro. 

Mais elles sont surtout le fruit de mes expériences professionnelles (R&D) ds l'industrie cosmétique, et les secteurs de l'esthétique/coiffure et la pédagogie. Ce sont des formations en groupe  de 4 à 14 participants) , ou individuelles sur mesure, à distance par skype. La pratique y a une place importante (non prédominante)  car la cosmétique est un métier manuel aussi! Bref, je suis une inconditionnelle de l'éducation cosmétique et de la science cosmétologie, pour les cosméteuses familiales et professionnelles. Il faut être prudent avec la peau et la loi!!! 



Parallèlement à cela, je fais du conseil pour le lancement de marque, l'ouverture de boutique, la création de labo et je forme des étudiants en cosmétologie. J'ai dû depuis le début former entre 300 et 400 personnes?!? venant d'une 20ène de pays différents et toutes les régions de France pour ce qui est de la cosmétique maison. 

Normalement j'écris mon blog www.lacosmeteuse.blogspot.fr (pas facile de trouver le temps en ce moment...) et j'adore les groupes de FB....Je fais parti de l'équipe qui monte l'asso ECM et espère faire avancer ce jeune milieu de passionné(e)s et de jeunes pro. 


Pour arriver à tout ceci...  J'ai fais 7 ans d'études en cosmétologie avec des bifurcations vers l'esthétique, la chimie organique, l'aromatologie et j'ai travaillé ds l'industrie cosmétique en recherche et développement ds 4 entreprises différentes pendant près de 15 ans.

En bref, je vis, mange, pense cosmétique ;)  et j'ai une peau de jeune fille!!!! 

Aromatiquement!

Soyez généreux avec votre peau...

lundi 17 août 2015

Le femme et la beauté en 1966 tiré de « la nouvelle encyclopédie de la femme » par Fernand Nathan : épisode 2

Qu’est ce que la beauté ?

La beauté en 1966

Troisième postulat : Un sommeil suffisant
Le mauvais sommeil ralentit cruellement la beauté. Après une mauvaise nuit, si vous n’avez plus 20 ans vous en avez pris 10 !  Waouh quel humour, après 20 ans t’es finie ! Le sommeil est une période de récupération. Là on aborde la notion de chronobiologie et aujourd’hui on parle plutôt de réparation /régénération mais l’idée est la même.
Tout un tas de conseils est donné dont le fait d’être dans une ambiance à température modérée. Tiens ! Tiens !  N’est ce pas l’évocation du fait que la chaleur vieillie la peau (Chut ! ça l’oxyde). Bon après…  il est conseillé au mari de dormir dans un lit jumeaux  séparés si ses habitudes de sommeils ne sont pas les bonnes… tant pis pour sa peau !

Quatrième postulat : De l’exercice
Tout exercice physique augmente la consommation d’oxygène qui est une nourriture pour l’organisme, un détergent du sang et de la peau. ( ! ) Même pas peur ! Même pas mal ! Mais l’oxygène n’est ce pas lui qui nous tue à petit feu ? Dilemme quand tu nous tiens… La réponse est à suivre.
Il favorise les éliminations : déchets, toxines, gaz carbonique, par la transpiration. Oui n’empêchez pas la sueur de sortir !!!! Elle est tellement utile dehors plutôt que refoulée dedans… Halte aux antiperspirant de toutes sortes, mais surtout au sel d’aluminium quel qu’il soit (alun, chlorhydrate…).
Les sportifs n’ont-il pas un joli teint ?

Cinquième postulat : De l’air
Ne pas respirer correctement donne un visage crispé, puis ridés précocement. Une bonne respiration assure la détente du visage. Filles de la campagne bienheureuses par rapport à celles de la villes qui seront plus ridées si l’effet dose de soleil ne vient pas tous bousculer/parasiter/inverser (cf precaution vis à vis du soleil http://lacosmeteuse.blogspot.fr/2013/04/prevention-solaire-alerte-rouge.html).


L’A. B. C. de la beauté c’est la propreté

Le démaquillage en 1966

C’est beau ! ça ! C’est du message ! Et pourtant comme toujours c’est simple et efficace… et là, à la croisée des lignes je découvre cette notion : En été les ablutions chaudes rafraîchissent : l’eau chaude, qui dilate les vaisseaux, fait affluer le sang à la peau ; on subit ainsi une grande déperdition de calories.
Etrange comme idée ! Un grand raccourci qui a laissé sans doute croire par la suite que sauna ou hammam fait maigrir… puisqu’il y a perte de calories. Il est juste oublié de spécifier que c’est un effet  à long terme et pas si consommateur de calories… qu’en immédiat la température cutanée va augmenter puis que l’évaporation de l’eau par le biais de la sueur entrainera le rafraichissement en question mais faiblement…

L’eau froide est conseillée pour les peaux jeunes, relâchées, atones, déshydratées car elle est tonifiante par action sur les muscles peauciers en les contractant. J’ai la confirmation enfin de ce qu’on entend par tonifiant cutané  = stimulant musculaire (contraction, rééducation) par le biais du système sensoriel. Hourra ! La tonification comme preuve de l’effet anti âge est actuellement classiquement, utilisée par les laboratoires grâce à des mesures utilisant des appareils dont le nom sont : cutomètre, mexamètre, twistomètre…

L’eau tiède pour toutes les peaux (normales, sensibles, sèches) à l’exclusion de celles ayant de la couperose.

L’eau chaude convient aux peaux grasses car facilite leur nettoyage. A toutes celles qui ont le cuir chevelu gras/séborrhéique je conseille de ne pas l’oublier ! et aux autres aussi d’ailleurs… J

J’aime ces rappels concernant l’utilisation de la température de l’eau et les types de peaux, pas vous ? Bon l’attribution de l’eau froide à la peau jeune c’est plus pour le coté froid qui réveille les neurones du cerveau…


Soins du visage

Le modelage en 1966


Voici un enchainement / layering de l’époque  qui va faire sourire ou grincer ! :

1)   Nettoyage à l’eau, à l’eau et au savon,  aux corps gras simples pas conseillés ! Seul le démaquillant était considéré comme parfait… sans doute déjà l’œuvre du rouleau compresseur labo cosmétique ! Les savonnier(e)s SAF  et les partisan(ne)s de la Slow cosmétique seront contents de voir que ce qu’ils prônent aujourd’hui étaient l’usage courant alors. Mais, déjà décrié car considéré comme insuffisant !!! Il ne faut pas oublier si on remet bien tout dans le contexte, que les savons n’étaient pas SAF ( loin de là) et les corps gras cités en exemples sont des pâteux de types beurres, saindoux, vaseline ! Qui aurait l’idée de prendre sa figure pour une tartine, aujourd’hui ! Pourtant je pense que nous sommes plus maquillées qu’avant ! Quelle drôle d’idée d’utiliser du gras épais plutôt qu’une HV fluide et légère adaptée à son type de peau.

2)   Le massage à ne pas pratiquer soit même… Si ! Si ! vous lisez bien ! cela peut être dangereux s’il est mal fait ! donc clairement pourquoi en parler !!! et malgré tout il est précisé de ne pas tirailler la peau, déplacer les muscles et ouvrir la bouche en O !  Bref, ca c’est de l’info pour canarie mode « allo quoî ! » !
3)   Le brossage qui serai aujourd’hui l’équivalent du gommage/peeling car agissant par desquamation et activant la circulation.
4)    La fumigation est le meilleur procédé de nettoyage à fond du visage. Pas faux mais pas adapté à toutes les peaux tout de même.
5)   Le masque est la «  mise en plis » du visage, c’est « waouh »  ça comme image ! Je trouvais même ça nunuche au départ mais c’est la mise en plis qui est un peu vintage décalée... Bien au contraire, c’est visuel et concret comme l’eau ça mouille (et par conséquent n’hydrate pas pour ceux ou celles qui ne le savent pas encore) la peau. Et là encore une perle ! : Un masque acheté chez le parfumeur ne revient pas plus cher que les produits naturels employés pour le même usage : œufs, fruits, miel. Sa consistance est agréable, il est frais, parfumé, s’étale et se retire facilement, tous avantages que ne présentent pas les mélanges « maison » qui collent et sont longs à préparer. YAOOOOOUH ! Les débuts du dénigrement…  Et pourquoi ne nous ont-ils  pas appris à faire nos produits avec des MP cosmétique ? Femme au foyer, bonne derrière les fourneaux mais pas pour préparer ses cosmétiques home made ?! Bizness quant tu nous tiens… On nous a prise pour des quiches !!! « Pas plus cher » vous avez bien lu. Soit, il y a 50 ans l’œuf valait de l’or soit c’est encore le cas aujourd’hui !!!! Argument souvent mis en avant par les détracteurs du cosmétique DIY. Stupidité quand tu nous tiens !
6)   Les compresses effectuées avec l’ouate sont injustement négligées. Et là encore une pépite mais dans le bon sens cette fois ci ! Si l’eau, sous forme liquide, ne peut traverser l’épiderme, donc réhydrater la peau, elle l’imprègne plus intimement sous forme de vapeur. Ainsi la pluie n’exerce pas d’effet réel sur l’épiderme alors que le brouillard l’influence. Or les compresses agissent un peu comme le brouillard en créant un bain d’atmosphère. Je plussoie et l’explique depuis des dizaines d’années et ai été rejointe depuis par d’autres. Si vous voulez plus d’info sur l’absorption cutanée voici le lien avec mon article à ce sujet http://lacosmeteuse.blogspot.fr/2015_02_01_archive.html.



A suivre...


Soyez généreux avec votre peau...

Aromatiquement!




dimanche 26 juillet 2015

La femme et la beauté en 1966 : épisode 1

A partir de « La nouvelle encyclopédie de la femme » par Fernand Nathan


Il y a peu j’ai mis mon nez dans un placard chez mes parents... et coincé dans une pile de livres, j’ai trouvé ce magnifique bouquin.

Bon c’est juste un pavé de 2-3 Kg de 35 par 24cm !


Comme quoi en 1966 les femmes avaient beaucoup à apprendre… On les prenait pour de pauvres cloches !?
C’est au départ la réflexion que je me suis faite, c’est mon coté MLF*  comme on disait à cette époque !

Mais à cette remarque quelque peu désobligeante, mon esprit a rapidement fait le contrepoids :
1)   elles avaient sans doute besoins d’apprendre comme nous 50 ans après!
2)   les livres étaient l’un des modes de communication les plus répandus à l’époque (maintenant on a en plus les réseaux sociaux).
Finalement, la femme reste une femme quelque soit le temps… et l’homme ?

Revenons à ma découverte de l’été 2015 : 60 pages sur 330 consacrées à la beauté par J.Lannoy (sais pas qui c’est ! mais suis sûre que derrière le J. se cache un homme… Comme si en ce domaine ce sont eux- les hommes qui ont la bonne parole – MLF qd tu me tiens !)
Je ne vais pas vous en faire un résumé mais extraire les passages les plus intéressants à mon sens, et les commenter.

Qu’est ce que la beauté ?
"Un ensemble harmonieux de traits et proportions."

Premier postulat : La beauté  repose sur la santé
Bingo! Moi je dis pareil !
"Le corps humain est un tout dont chaque dérèglement intérieur se répercute en surface.
Quand la beauté souffre (j’adooore ce concept !) il faut rechercher une possible origine organique du mal."
Et là on annonce :
- "qu’un teint terne, brouillé peut traduire un mauvais fonctionnement du foie ou de la vésicule biliaire.
- une peau déshydratée, un trouble des ovaires ou de la thyroïde.
- une pilosité excessive un excès de sécrétions surrénales.
Et de conclure : si les traitement locaux ne suffisent pas à améliorer  « l’état de beauté » (j’adooore), il faut dépister puis traiter la déficience de santé responsable."

On savait encore que le dehors est la fenêtre sur le dedans !!!! Que cela peut ne servir à rien de s’occuper du dehors si on néglige le dedans. On le savait encore !!! On l’a perdu pour beaucoup d’entre nous, pendant 40 ans, et le redécouvrons depuis le début de ce siècle… Ca me rappelle une chanson enfantine : 3 pas en avant 2 pas en arrière, 1 pas sur le coté , 1 pas de l’autre coté les pommes faisaient roulies roulies les pommes faisaient  roulas roulas…  Bref ça n’avance pas vite !!!!

Bon un avant gout du deuxième postulat???

Deuxième postulat : Une alimentation saine
"Nous sommes littéralement ce que nous mangeons puisque les cellules de notre corps se renouvellent intégralement en 7 ans  (j’ai pas vérifié de nos jours ce qu’on en pense), à l’exception des cellules nerveuses, et que les nouvelles cellules se constituent avec les aliments consommés." J’adooore car j’aime expliquer qu’on est nos cellules, qu’on est notre peau que l’on fait UN !

Et là, petite leçon d’alimentation en corrélation avec la peau, simple mais qui repose les bases,  donc efficace :
- "les protides servent à réparer ou construire les tissus. Si on en consomme pas assez les muscles se ramollissent et donc pour le visage et le cou la conséquence c’est l’apparition de rides". N’est-on pas en train de réaliser, actuellement, que les personnes âgées qui en mangent moins voient leur masse musculaire diminuer exagérément!

- "les glucides non brûlés se transforment en tissus graisseux". Bon ça d’accord! Là on s’en souvient bien! Par contre depuis, on a démontré qu’en plus, ils rident car il dénature le collagène (phénomène appelé glycation). Avis aux gourmandes : Sucre = gras sur les fesses (cellulite)  et peau plissée  (rides) et ramollie qui pendouille  (perte de la fermeté) !

- "les lipides consommés en trop grande quantité sont facilement stockés par l’organisme sous forme de capitonnage graisseux. Toutefois si l’on n’en mange pas assez la peau devient sèche et perd sa fraîcheur."  On pense encore çà. Si on veut de belles cellules il faut manger du « bon gras » !

A suivre les postulats sur l'air, le sommeil et les exercices... l'A.B.C de la beauté!!!! etc.


Soyez généreux avec votre peau...

Aromatiquement!



* MLF : Mouvement de Libération de la Femme